Aller au menu principal
Aktuelles
17.09.2020

Bien préparé pour la Redispatch 2.0 : 
E.ON s'appuie sur une plateforme innovante d’energy & meteo systems

Les futures règles pour l'intégration des énergies renouvelables posent de grands défis à tous les gestionnaires de réseaux de distribution. Le groupe énergétique E.ON a chargé, energy & meteo systems, spécialiste en énergie et en logiciels, de développer et de fournir un système de réacheminement personnalisé pour s'assurer que ses propres réseaux de distribution sont bien préparés aux nouvelles exigences.

Oldenburg, 17 septembre 2020 – Pour mettre en œuvre les nouvelles exigences de Redispatch 2.0, neuf gestionnaires de réseaux de distribution du groupe E.ON s'appuient sur le savoir-faire d'energy & meteo systems. Le fournisseur de services énergétiques basé à Oldenburg fournit une solution logicielle innovante pour l'ensemble du système Redispatch 2.0. Dès octobre 2021, tous les gestionnaires de réseaux de distribution doivent mettre en œuvre les nouvelles exigences. En raison du court délai, les deux sociétés ont commencé à travailler ensemble immédiatement après la signature du contrat.

Redispatch 2.0 est une étape importante dans l'intégration des énergies renouvelables aux réseaux électriques allemands. L'amélioration des processus de planification et de prévision devrait contribuer à réduire sensiblement la fréquence des goulots d'étranglement du réseau. L'une des nouveautés de Redispatch 2.0 est que les énergies renouvelables et les petits producteurs conventionnels doivent également être inclus dans la planification des centrales électriques. Pour les gestionnaires de réseaux de distribution, cela signifie une extension considérable de leurs tâches. (Voir le paragraphe "Contexte Redispatch 2.0")

Manfred Grupe, chef de projet Redispatch chez E.ON déclare : "Redispatch 2.0 est un projet majeur et très important pour E.ON. Nous devons développer et mettre en place de nombreux nouveaux processus. En raison des nombreuses centrales éoliennes et solaires de nos réseaux, nous devons également traiter d'énormes flux de données. Nous sommes convaincus que la solution de plateforme d'energy & meteo systems sera capable de gérer les tâches à venir en toute sécurité. Nous apprécions également la forme agile de la coopération. C'est essentiel si nous voulons respecter le calendrier ambitieux".

Le Dr Ulrich Focken, directeur général d'energy & meteo systems, explique : "Nous sommes très heureux de la confiance que nous accorde E.ON. Nous avons commencé très tôt à développer un logiciel adapté aux exigences de Redispatch 2.0, car nous voulons apporter un soutien pratique à l'intégration améliorée des énergies renouvelables qui en résultera. Il nous est aussi rapidement apparu que les défis des nouveaux processus et la gestion des volumes de données nécessaires étaient à notre portée.

Une solution logicielle modulaire pour une grande flexibilité

Le système de réacheminement spécialement développé par energy & meteo systems est appelé FuturePowerFlow. Il repose sur une architecture logicielle innovante qui utilise des modules pouvant être déployés de manière flexible en fonction des besoins, connectant ainsi une grande variété d'acteurs sur une plateforme commune. Le système combine ainsi un haut degré de fonctionnalité, de flexibilité et de sécurité.

L'éventail de fonctionnalités du système comprend tous les processus importants des nouvelles exigences de Redispatch 2.0. Il s'agit notamment de l'analyse du réseau et de la détermination des goulots d'étranglement, en tenant compte des données de prévision, ainsi que de la détermination des mesures de changement de topologie et des dimensions de réacheminement, tout en déterminant les restrictions de flexibilité.

Pour une mise en œuvre réussie, il est également important de mettre en place de vastes processus de communication et d'échange de données avec les autres exploitants de réseau (mécanisme "NKK") et les personnes responsables de l'exploitation, en particulier les exploitants d'installations (mécanisme "PVK"). La plate-forme FuturePowerFlow met en œuvre cette communication conformément au standard Connect+ pour un échange de données uniforme entre les gestionnaires de réseau.

Une adéquation parfaite à de nombreuses exigences d'E.ON

La solution modulaire de redéploiement FuturePowerFlow d'energy & meteo systems sera mise en œuvre chez neuf gestionnaires de réseaux de distribution du groupe E.ON au cours de l'année prochaine. Pour chacun de ces gestionnaires de réseau, energy & meteo systems mettra en place un système de réacheminement distinct, en tenant compte des exigences individuelles. Compte tenu de la courte échéance de mise en œuvre d'octobre 2021, le projet est mis en œuvre de manière très souple afin de pouvoir réagir rapidement et précisément aux défis et aux changements dans la mise en œuvre effective.

Contexte Redispatch 2.0

S'il existe une menace de goulots d'étranglement dans le réseau électrique, par exemple parce que trop d'énergie éolienne ou solaire est injectée dans les réseaux, les gestionnaires de réseau doivent prendre des mesures pour assurer la stabilité des réseaux. Dans ce processus, appelé "réacheminement", diverses centrales connectées sont arrêtées et, si nécessaire, d'autres sont redémarrées afin d'éviter la surcharge des réseaux. Jusqu'à présent, cela n'a généralement concerné que les centrales électriques conventionnelles d'une capacité supérieure à dix mégawatts, qui sont principalement reliées aux réseaux haute et très haute tension.

Un amendement à la loi sur l'accélération de l'extension du réseau (NABEG 2.0) exige désormais que les installations d'énergie renouvelable d'une capacité supérieure à 100 kilowatts soient incluses à partir d'octobre 2021. Le processus, connu sous le nom de "Redispatch 2.0", présente de nouveaux défis aux gestionnaires de réseaux de distribution. À l'avenir, leurs domaines de responsabilité élargis comprendront par exemple : 1. la planification coordonnée des réacheminements avec tous les exploitants de réseaux et de centrales en aval ; 2. l'identification continue des goulots d'étranglement, en tenant compte des prévisions de production et de charge dans la zone du réseau ; 3. la transmission de données énergétiques étendues pour la modélisation et le calcul du potentiel de flexibilité existant ; 4. l'exploitation de leur propre infrastructure TIC pour la collecte de données et le contrôle des centrales et 5. l'organisation du bilan et des compensations financières en cas d'interventions dans le plan des centrales.

Plus à propos : FuturePowerFlow

powered by webEdition CMS